Catherine Ronzière et Pablo Figueroa

France
Panorama inter extérieur
Chambre de méditation meditation room
 

Il est difficile d’attribuer une fonction précise à la pièce tant elle repose sur la définition que chacun lui donnera. Chambre, petit salon, boudoir, cachette, tout y est construit pour accompagner l’utilisateur avec quiétude et offrir un environnement favorable à la méditation.

Un grand cube en bois teinté acajou est placé au centre de la salle assombrie. Il est tout autant le refuge que l’observatoire pour révéler le paysage intérieur. La lumière de son plafond agit comme un phare et dessine les surfaces. On accède à cette plateforme par un marchepied accessible sur un des deux côtés largement ouverts. Surélevée du sol, elle permet de s’allonger, de s’asseoir ou de prendre place à un poste d’observation, pour voir sans être vu. Des meurtrières y sont découpées pour cadrer le panorama artificiel composé sur les murs de la salle. Inspirées d’un village marocain, les scènes sont peintes dans un glacis de bleus intenses depuis le sol jusque sur les poteries et les parois. À l’exception d’un rocher, les amphores, les vases et les cruches de terre émaillée sont les seuls éléments disposés en dehors de la boîte, pour indiquer des points de focalisation en laissant la place à l’imaginaire.

Isolé dans le calme de l’alcôve, on pourra y lire le paysage, se promener autour dans la pénombre de la salle ou profiter de ce retrait temporaire du monde pour bouquiner, réfléchir ou se détendre, et inventer des rituels dans ce nouveau sanctuaire.

Catherine Ronzière est née en 1992 et Pablo Figueroa en 1983, lui est diplômé en architecture de l’Universidadd del Desarollo à Santiago du Chili. Ils sont tous les deux étudiants en design en 4ème année à l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse, où ils résident.

 

It is difficult to attribute a precise role for a room to the extent that it depends upon the definition that everyone gives it. Bedroom, small living room, boudoir, hideaway, everything is constructed in order to accompany the user with tranquillity and offer them an environment favourable for meditation.

A large mahogany stained box is placed in the middle of the darkened room. It is just as much a refuge as an observatory for revealing an interior landscape. The light from the ceiling acts like a lighthouse and outlines the surfaces. One may reach this platform via a footboard which is accessible on one of the wide open sides. Raised from the floor, it allows for people to lie down, sit, or to take up a position at an observation post, in order to see without being seen. Arrow slits are cut into it, framing the artificial panorama composed upon the walls of the room. Inspired by a Moroccan village, these scenes are painted in a glazing of intense blues, from the floor to the potteries and the partitions. Except for a rock, the amphora, vases and the pitchers in enamelled earthenware are the only elements placed outside of the box, to indicate focal points, whilst leaving room for the imagination.

Isolated within the calm of an alcove, the land scape might be interpreted, one may walk around it within the twilight of the room, or take advantage of this temporary retreat from the world to read, reflect, or relax, inventing rituals within this new sanctuary.

Catherine Ronzière was born in 1992 and Pablo Figuero in 1983, he is graduate in architecture from the universidad del desarollo in Santiago de Chili. They are both fourth year design students at the École supérieur des beaux-arts in Toulouse, where they live.