LÉA BARDIN


France
Hale Bopp
Jouets Toys
 

 
 

Comment poétiser la robotique ? Une proposition alternative aux humanoïdes sympathiques est faite ici, à travers une collection d’objets réactifs destinés au jeu dont les règles restent à inventer. Comme les enfants savent le faire, nous sommes invités à transfigurer le quotidien pour imaginer des mondes fantastiques. Loin des bonshommes carrossés de plastique, les formes sont dessinées avec la tranquillité des esquisses qui nous sont familières et rappellent des minéraux ou des animaux. Elles émettent des sons quand on les manipule grâce à l’électronique miniaturisée dont on ne saurait soupçonner la présence à l’intérieur. À hauteur d’œil, le petit oiseau chante, mais si on l’approche du sol, il imite des bruits de bête aquatique ; lorsqu’il est levé très haut, des rumeurs intergalactiques bourdonnent. On passe de la mer à la jungle puis à la voie lactée en quelques secondes. Les cailloux, moins figuratifs, vibrent chacun d’échos abstraits : on pourra s’amuser à les réunir par familles ou tenter de trouver des paires assorties. Le bâton bigarré de couleurs vives modifie sa trajectoire en fonction des claquements de doigts et des applaudissements. Plumes et autres fragments de météorites complètent la proposition de supports narratifs dont le titre est emprunté à la comète Hale Bopp qui passa tout près de la Terre en 1997. Si l’on est attentif et qu’on sait apprivoiser son environnement, on en verra la magie.*

Né en 1987, Léa Bardin est diplômé de l’ENSCI – Les Ateliers, Paris après avoir obtenu un DNAP à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Elle vit et travaille à Paris

 

How to poeticize robotics? An alternative proposition to likeable humanoids is presented here in a collection of reactive objects created for a game whose rules have yet to be invented. Just like children do, we are invited to transfigure everyday life in order to imagine fantastic worlds. Far from plastic coated little fellas, these shapes are designed with a serenity of outlines which are familiar to us, recalling minerals or animals. They produce sounds when they are manipulated thanks to the unsuspected miniaturised electronics inside. At eye height, a small bird sings, but if it is brought close to the ground, it imitates the sounds of aquatic animals; when it is raised very high, then intergalactic rumours hum. We travel from the sea, to the jungle, to the milky way in a matter of seconds. The pebbles, less figurative, vibrate with abstract echoes: one can amuse oneself in grouping them according to families or attempting to find matching pairs. The varicoloured rod in bright colours modifies its trajectories according to finger snaps and claps. Feathers and other fragments of meteorites complete this proposition of narrative supports, whose title is borrowed from the comet of the same name which passed close to the Earth in 1997. If you are attentive, and you knows how to tame your environment, then you will see the magic.

Born in 1987, Léa Bardin is a graduate of the ENSCI – Les Ateliers, Paris having obtained a DNAP at the École Nationale Supérieur des Arts Décoratifs in Strasbourg. She lives and works in Paris