Mark Daovannary, Alice Louradour, Samuel Bégis et Caroline Charrel

France
Pan
salon living room
 

Composé à quatre, à la manière d’un cadavre exquis, ce salon est le terrain de jeu de créateurs aux profils complémentaires qui tendent à concilier art et architecture. Les murs sont considérés comme la toile blanche pour réaliser un tableau surréaliste en volume. La peinture est appliquée sur toutes les surfaces dans des tons vifs et saturés qui évoquent le bleu de la mer et le jaune du soleil pour esquisser de grands motifs expressifs. Si le plafond est délimité par des imbrications concentriques de frises, le sol et les murs se confondent parfois grâce à la couleur qui se poursuit d’un plan à l’autre. La perspective de la pièce varie en fonction des ornements, les angles disparaissent par endroits et les murs semblent pivoter. Les dessins anamorphiques dissimulent puis révèlent les volumes selon le point de vue du visiteur. Ainsi s’élève un escalier posé sur une estrade dont les proportions indiquent des fonctions possibles ; il est une composante du mobilier sortant du mur qu’on utilisera en étagère ou en banc. Quelques fauteuils et lampes sont retenus pour la simplicité de leur facture, et leurs lignes noires ajoutent des cernes graphiques à l’ensemble.

L’accumulation de ces éléments fragmentaires reste une incitation car il appartient à chacun de définir librement l’utilisation des surfaces qu’il perçoit dans cette œuvre collective.

Mark Daovannaryet Alice Louradour sont nés en 1990, Samuel Bégis en 1987 et Caroline Charrel en 1992. Ils sont diplômés de l’ENSAD, Paris. Ils vivent et travaillent à Paris.

 

Composed by the four of them, in the manner of an exquisite corpse, this lounge is a playground for artists with complimentary profiles who tend to reconcile art and architecture. The walls are considered like a blank canvas in order to create a surrealist painting in a big way. Paint is applied on all of the surfaces in bright and saturated colours, evoking the blue of the sea and the yellow of the sun, which outline large expressive patterns. Whereas the ceiling is limited through a concentric interlocking of the frieze, the floor and the wall sometimes blend thanks to a colour which carries from one surface to another. The room’s perspective varies according to the decorations, angles disappear in places and the walls seem to pivot. The anamorphic drawings conceal and then reveal the shapes according to the guest’s perspective. Thus, stairs arise upon a platform whose proportions indicate possible functions; it is an element of furniture which emerges from the wall and can be used as shelves or a bench. Chairs and lamps are selected for the simplicity of their craftsmanship, and their black outlines add graphical lines to the whole.

The accumulation of these fragmentary elements remains an invitation as it belongs to each person to freely define the uses of the different surfaces perceived in this collective work.

Mark Daovannary and Alice Louradour were born in 1990, Samuel Bégis in 1987 and Caroline Charrel in 1992. They are graduates of ENSAD, Paris. They live and work in Paris.